Charolles

Paray-le-Monial

La Clayette

Gueugnon

Logo du Centre Hospitalier du Pays Charolais-Brionnais

Unités de soins continus

  • Dr Xavier BERNARD DE LAVERNETTE, chef du Pôle Médico Technique – Médecin anesthésiste
  • Dr Jean-Paul DENIS, chef de service – Médecin anesthésiste
  • Dr Jean-Louis MARIOTTE – Médecin anesthésiste

Pour les demandes de nouvelles des patients hospitalisés en USC : 03 85 81 81 46 ou 03 85 81 81 47

Le secrétariat de l’USC est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h : 03 85 81 80 66

Présentation du service

L’USC se situe au 1er étage du site de Paray-le-Monial, à proximité du bloc opératoire.
Le service dispose de 8 chambres individuelles équipées de dispositifs médicaux récents et performants tels que des appareils de monitorage des paramètres vitaux, des respirateurs de réanimation.

Les soins sont dispensés par des professionnels dont la présence est réglementée et qui sont formés à la prise en charge de patients en situation critique dans le respect des recommandations en vigueur.

Prise en soin de pathologies médicales, chirurgicales

L’unité de surveillance continue (USC) a pour vocation de prendre en charge « des malades qui nécessitent, en raison de la gravité de leur état, ou du traitement qui leur est appliqué, une observation clinique et biologique répétée et méthodique » (Article D 6124-117 du CSP).

L’admission d’un patient a lieu après accord du Médecin Anesthésiste Réanimateur.

Le CH du Pays Charolais-Brionnais ne dispose pas de service de réanimation.

Lorsque l’état de santé du patient présente un risque d’aggravation, ou lorsqu’il nécessite une charge en soins élevée, une orientation vers le service de réanimation du CH des Chanaux de Macon, site pivot du Groupement Hospitalier de Bourgogne Méridionale, sera envisagée. Une convention entre les deux établissements prévoit une prise en charge privilégiée des patients du CH du PCB.

Accueil des visiteurs

  • Les visites sont autorisées : de 13h à 15h et de 17h à 19h.
  • L’accès au chevet du patient est limité à 2 proches.

Des restrictions d’accès peuvent être instaurées au regard de situations sanitaires particulières ou de l’état de santé du patient. En cas de doutes ne pas hésiter à contacter le service.